L’Hôtel, rue des Beaux-Arts (Paris, 6ème): mon avis

juin 24, 2014

Hôtels visités, Paris 6ème

beauxarts30

Cela faisait longtemps que, voisine de l’établissement, je passais devant l’hôtel éponyme, malicieusement nommé « L’Hôtel », donc. Le seul moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder disait un célèbre auteur dont L’Hôtel fut la dernière demeure. La semaine dernière, j’ai ainsi cédé à la tentation de visiter cet établissement niché dans la charmante rue des Beaux-Arts, dans le 6ème arrondissement de Paris.

beauxarts3

La visite, menée par le directeur de l’établissement, Julien Révah, fut passionnante, me donnant l’impression de traverser les époques qui ont forgé l’âme et la singularité que possède indéniablement cet établissement, « le plus petit 5 étoiles de la capitale » (il a obtenu sa 5ème étoile en février dernier), à la fois au cœur de la vie germanopratine et à l’écart de son agitation.

Décoré par Jacques Garcia en 2000, le lieu n’a rien perdu de son charme, au contraire, la décoration, respectueuse de l’Histoire des lieux, en souligne la particularité.

L’Hôtel est aujourd’hui la propriété de « A Curious Group of Hôtels » (depuis 2009), une société britannique qui regroupe une collection de boutique-hôtels(Cowley Manor en Angleterre, l’hôtel Canal House qui vient d’ouvrir à Amsterdam…).

Adresse presque confidentielle, L’Hôtel fait partie de ces lieux où les personnalités du monde de l’art et du spectacle aiment séjourner en toute discrétion au cœur de la vie germanopratine. Parmi elles: les Stones, Jim Morrison, Ava Gardner, Grace de Monaco, Salvador Dali,…et plus récemment Daniel Craig. Serge Gainsbourg y vécut un an avec Jane Birkin…et y composa même le sublime album Histoire de Melody Nelson.

Dès sa construction, le bâtiment fut entouré de légendes puisqu’il fut édifié pour abriter les amours secrètes de la Reine Margot. Les premières pierres de l’édifice actuel furent posées en 1824, sous la Restauration. En 1963, un industriel du textile, Edmond Dreyfus racheta l’immeuble. Et l’hôtel devint alors…L’Hôtel.

 

beauxarts4

Un imposant miroir baroque domine le vertigineux escalier et l’époustouflante cage d’escalier, véritable puits de lumière, qui mènent aux chambres.

 

beauxarts1

Toutes les chambres sont décorées différemment (avec un vrai souci du détail, des meubles chinés d’où une disparité visuelle parfois mais qui contribue au charme et à l’authenticité du lieu) et vous inviteront au voyage, à l’évasion, dans un luxe discret, exhalant un parfum de romanesque, de théâtre, d’Histoire qui plaira aux doux rêveurs dont je suis. Marco Polo, Viollet-Le-Duc, Mistinguett, Pierre Loti…: tels sont les noms prestigieux et évocateurs des chambres dont la décoration reflète la personnalité de ceux qui l’ont inspirée.

beauxarts6

beauxarts13

Evidemment, aux amoureux de littérature, je recommande la chambre Oscar Wilde. Ce dernier termina ses jours à L’Hôtel, son point de chute après ses années d’emprisonnement en Angleterre. Vous y trouverez notamment une lettre du directeur de l’hôtel de l’époque lui demandant de régler sa note et ses frais de toilettes. « Je meurs au-dessus de mes moyens » écrivit-il. Malade et abandonné de tous, Wilde ne quittait plus son lit et ses droits d’auteur ne suffisaient plus à payer ses dettes.La chambre la n°16 possède une terrasse (qui n’existait pas à l’origine). Au mur, se trouve une fresque en émail émeraude représentant des paons qui est la réplique de celle qui figurait dans la salle à manger de l’auteur à Londres. L’atmosphère de cette chambre oscille entre ensorcèlement et étrangeté et y plane l’ombre de l’auteur du « Portrait de Dorian Gray »

beauxarts20

beauxarts10

beauxarts8

beauxarts11

beauxarts9

beauxarts17

 

beauxarts21

Les salles de bains sont pour la plupart pourvues de baignoires à l’ancienne nichées dans une alcôve et garnies des produits de soins bio Green and Spring Bath and Body Products, développés en exclusivité par « A Curious Group of Hôtels ».

Pour une chambre « Bijoux », comptez 425 euros en juillet, 710 euros pour une chambre « chic » et 680 euros pour une chambre « Grand » (tarifs obtenus en faisant une simulation sur le site officiel de L’Hôtel pour une réservation du 25 au 26 juillet 2014). Attention, en raison de son succès et de son petit nombre de chambres, l’hôtel est souvent complet. Réservez longtemps à l’avance si vous souhaitez absolument y séjourner.

beauxarts23

Le restaurant qui se prolonge par un mini jardin est propice à la dégustation et aux conversations secrètes. Le chef Julien Montbatut « y sert une cuisine gourmande inspirée des grands classiques français et axée sur les produits et les saisons, avec un twist de modernité et un zeste de légèreté. »  En mars 2012, le Restaurant a obtenu sa première étoile Michelin.

Menu-déjeuner à 45 euros (entrée- plat ou plat-dessert) ou 55 euros (entrée-plat-dessert), du mardi au samedi de 12H30 à 14H

Dîner: du mardi au samedi de 19H39 à 22H

beauxarts24

beauxarts22

Le bar est un lieu propice à la conversation, la discrétion, lieu intemporel et confortable avec ses murs habillés de soie mauve et ses tableaux originaux. Vous pourrez ainsi y déguster les cocktails signature de Laurent Beley ou encore une tisane pour le moins détonante et étonnante qui associe la verveine-menthe au gin, le tout servi dans une tasse. Au total Laurent Beley a mis au point une quinzaine de cocktails. Vous n’aurez donc que l’embarras du choix!

beauxarts19

Rares sont les hôtels du quartier, et même de la Rive gauche, à posséder une piscine. Celle de L’Hôtel fait cinq mètres sur trois et permet de se relaxer ou nager à contre-courant dans le décor presque mystique des caves voutées du XVIIIème siècle. Le lieu est privatisé pour les résidents de l’Hôtel qui ont également accès à un hammam et à une gamme complète de massages.

beauxarts25

Bilan:

La visite, par son directeur passionné des lieux et de son Histoire, a été un enchantement et m’a transportée dans ce lieu hors du temps, à la fois moderne et intemporel, au cœur de Paris et loin des vicissitudes de la capitale. En plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, il en possède l’âme, la singularité ineffable, et exhale le parfum de mystère de ce quartier que j’aime tant. Ce lieu est indéniablement unique et à part et plaira à une clientèle en quête de luxe discret, d’authenticité, d’originalité, amoureuse d’art et d’Histoire, pas en quête d’exubérance et de gigantisme mais d’intimité. Le lieu, mythique, possède un charme envoûtant, presque mystique et est à mon sens le lieu idéal pour un couple qui désirerait séjourner dans Saint-Germain-des-Prés, et en ressentir l’atmosphère si particulière et délicieusement envoûtante. Le seul bémol (mais qui est simplement lié à la configuration intrinsèque du lieu) concerne l’exiguité de certains espaces (clasutrophobes s’abstenir) , ce qui contribue d’ailleurs à sa singularité. Sachez enfin que vous pouvez profiter d’un forfait restaurant + piscine pour un peu plus de 200 euros (pour les clients extérieurs à l’hôtel), très abordable étant donné le niveau des prestations. De quoi vous faire voyager dans le temps et le rêve. Alors, qu’attendez-vous?

« J’adore les plaisirs tout simples; ils constituent le dernier refuge des êtres complexes ». Oscar Wilde

Pour réserver:

L’Hôtel

13 rue des Beaux-Arts, Paris 6ème

+33 1 44 41 99 00

http://www.l-hotel.com

, , , , , ,

Pour suivre Inthemoodforhotelsdeluxe.com sur les réseaux sociaux:

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “L’Hôtel, rue des Beaux-Arts (Paris, 6ème): mon avis”

  1. elisafn dit :

    Cet hôtel est la classe, vraiment.
    Je tombe sur votre blog et je crois que la plupart des hôtels dont vous parlez sont top.
    Un site à ajouter à ma liste le vôtre
    Amitiés
    Elisa, en Argentine

    J'aime

    Réponse

Votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :