Mon avis sur le restaurant Le Fouquet’s (99 avenue des Champs-Elysées, Paris, France)

 fouq8

Si l’hôtel Majestic Barrière de Cannes et l’hôtel Royal Thalasso Barrière de La Baule possèdent désormais leurs restaurants Fouquet’s, c’est à Paris que tout a commencé, dans ce qui fut initialement un rendez-vous de cochers à la fin du 19ème siècle. En 1899, Louis Fouquet acquiert le café qu’il rebaptise par la suite le Fouquet’s. En 1905, Léopold Mourier, propriétaire de grands  restaurants parisiens, lui succède. Il change la carte et propose une cuisine élaborée qui attire le Tout-Paris politique, mondain, artistique et militaire de l’époque.  Puis, plus tard, Raimu, Marlène Dietrich, Fernandel, Gabin et des réalisateurs comme Carné, Clouzot, Guitry viennent y signer leurs contrats. A partir des années cinquante, la  Nouvelle Vague incarnée par Truffaut, Godard et Chabrol, en fait son quartier  général. En 1976, le restaurant est repris par Maurice Casanova qui est,  avec Georges Cravenne, à l’origine des soirées des César et des Molières.  Viennent ensuite les cérémonies des Prix Jean Gabin et Romy Schneider.  En 1990, le Fouquet’s est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques et est ainsi  officiellement consacré haut lieu de la culture française. Acquis en 1998 par le Groupe Lucien Barrière, il est plus que jamais une institution où se côtoient artistes et amoureux de la gastronomie française (les deux étant par ailleurs loin d’être incompatibles).

fouq1

Jean-Yves Leuranguer, Meilleur Ouvrier  de France, et son équipe, depuis 2003, y proposent les grands classiques  de la cuisine française : la Sole Meunière, le Tartare de bœuf Bénabar,
les Ravioles au homard Jean Todt, ou encore le Pommes « Coin de rue ». En plus du restaurant « historique » dont la partie sur l’Avenue George V  le soir se transforme en « La petite maison de Nicole », vous pouvez profiter de la terrasse des Champs-Elysées (qui vous propose des repas léger) et du légendaire bar de l’Escadrille.

C’est en 1998 que j’y suis allée pour la première fois, l’année où le Groupe Lucien Barrière en fit l’acquisition. Le lieu était alors partenaire du Festival du Film de Paris dont j’avais alors fait partie du jury jeunes, une année mémorable notamment parce qu’un certain Sean Penn était cette année-là président du jury professionnel. J’ y suis ensuite retournée trois ou quatre fois pour divers événements, cinématographiques ou pour des événements personnels à célébrer mais cela faisait quelques années que je n’y étais pas allée. Cette semaine, j’ai eu le plaisir d’y revenir déjeuner et de redécouvrir l’atmosphère si chaleureuse des lieux au décor rougeoyant qui rappelle l’ambiance feutrée d’un théâtre ( et pas seulement de la vie parisienne) que sont aussi les lieux, une atmosphère chaleureuse exacerbée par l’accueil affable de Tony Gomez. Le Fouquet’s, quintessence de la brasserie parisienne haut de gamme, ne pouvait rêver mieux comme ambassadeur.

fouq7

S’il est un lieu qui symbolise le luxe à la française, c’est bien celui-ci, loin du luxe clinquant auquel on a voulu le réduire suite à une certaine soirée où un président nouvellement élu y célébra son élection. Discrétion, élégance, bien-être, raffinement sont ici de mise, des notions indissociables du Groupe Lucien Barrière dont l’établissement fait partie.  Le service est là aussi irréprochable (point commun des hôtels du Groupe Barrière) et souriant (sans oublier le détail qui fait la différence comme le tabouret pour poser votre sac.)

fouq3

Pour ma part, j’ai opté pour « Le Pavé de bar de ligne confit, asperges vertes et pommes de Noirmoutier rôties », un plat onctueux, exquis, léger et néanmoins gourmand, parfaitement assaisonné, aux accompagnements judicieusement choisis (un régal que ces asperges et pommes de Noirmoutier rôties »), vraiment sans fausse note.

fouq2

En dessert, je vous recommande le chariot de desserts et les choix cornéliens qui en découlent. J’ai choisi un gâteau au chocolat, craquant, croquant, léger, que je vous recommande. Vous pourrez également choisir des desserts à la carte comme le « Tout chocolat noir et crémeux Dulce, crème glacée fève de Tonka ».

fouq4 (2)

fouq5

Comptez minimum 42 euros pour un plat, 18 euros pour un dessert. Très belle initiative de l’établissement (encore trop rare à Paris): un menu sans gluten à 80 euros. Vous pourrez aussi opter pour le menu de saison à 90 euros. Cliquez ici pour découvrir le menu complet.

Vous l’aurez compris, je vous recommande le restaurant sans réserves, a fortiori si vous souhaitez passer un moment hors du temps sur la plus belle avenue du monde.

Sachez enfin que Lucien Barrière Hôtels et Casinos et Pierre Gagnaire (une institution judicieuse tant ces deux « marques » et noms véhiculent la même image de qualité et d’art de vire à la Française) « ont choisi de s’associer dans un partenariat original. Une évolution sans révolution de l’offre culinaire du Fouquet’s, répondant toujours aux principes chers à la célèbre brasserie parisienne – une sélection attentive des produits et le respect de la tradition culinaire – tout en y apportant la touche de créativité singulière propre au Chef Pierre Gagnaire.   Dans le cadre de cette collaboration, les différentes équipes du Fouquet’s Cannes, dans un premier temps, puis celles de Paris, Marrakech, Toulouse travailleront avec l’équipe de Pierre Gagnaire, pour réfléchir à l’évolution de l’art de vivre à la française dont le Fouquet’s et Pierre Gagnaire sont les meilleurs ambassadeurs. Premier acte de ce partenariat : la création d’une carte élaborée en collaboration avec Pierre Gagnaire, dévoilée au Fouquet’s de l’Hôtel Majestic Barrière de Cannes le 24 septembre. Courant 2015, les différents Fouquet’s du Groupe, notamment la brasserie mythique des Champs-Elysées à Paris,  mettront en place progressivement le partenariat entre les deux Maisons.   La carte du Fouquet’s élaborée en collaboration avec Pierre Gagnaire  est une carte twistée,  inventive, composée des Essentiels de la cuisine de brasserie française. On y retrouvera  par exemple le mythique Merlan Colbert, ou encore un cœur de filet de bœuf au poivre noir flambé devant les gourmands au cognac sauce Champs-Elysées. Côté sucré, Baba au rhum, millefeuille à la vanille et aux fruits du moment viendront clore le repas. Un exercice de style culinaire assez unique et inattendu pour Pierre Gagnaire.  « 

A lire également, en complément : mon article sur l’hôtel du Golf Lucien Barrière de Deauville.

Informations pratiques

Horaires d’ouverture :

• Petit-déjeuner de 7h30 à 9h30 (fermé le week-end et jours fériés)
• Déjeuner de 12h00 à 15h00
• Dîner de 19h00 à 23h30

Le Café Fouquet’s et sa terrasse sur les Champs-Elysées sont ouverts tous les jours de 8h00 à 1h00.
Boissons et repas légers sont servis toute la journée.

Réservations : +33(1) 40 69 60 50

, , , , , , ,

Pour suivre Inthemoodforhotelsdeluxe.com sur les réseaux sociaux:

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :